Société Psychanalytique de MontréalInstitut Psychanalytique de Montréal

 Sigmund Freud, dans l'article de l'Encyclopédie publié en 1923, donne de la psychanalyse la définition suivante:

« La psychanalyse est le nom d'un procédé pour l'investigation des processus mentaux qui sont à peu près inaccessibles par aucune autre voie, d'une méthode (fondée sur cette investigation) pour le traitement des troubles névrotiques, d'une série de données psychologiques acquises par ces moyens et dont l'accumulation forme progressivement une nouvelle discipline scientifique»

A. Analyse personnelle

Axe premier de la préparation à la pratique de la psychanalyse, la psychanalyse personnelle doit ouvrir toute démarche en ce sens. Elle constitue la référence centrale et première qui inaugure un processus dont elle restera indissociable et qui se poursuivra dans toute réflexion psychanalytique. Il est demandé que toute personne qui désire poursuivre une formation analytique, entreprenne une analyse avec un membre de l'Association psychanalytique internationale et habilité par la Société psychanalytique de Montréal à faire l'analyse des candidats, L'analyse personnelle se fait par entente directe entre le futur candidat et l'analyste de son choix.
Il est recommandé que l'analyse se fasse au rythme d'au moins trois séances par semaine. L'analyste du candidat n'intervient pas dans les diverses étapes de sa formation.

B. Formation psychanalytique

1. Admission à l'Institut

L'admission à l'Institut psychanalytique de Montréal intervient comme agrément à la pratique des cures supervisées et aux séminaires. Après un temps suffisant d'analyse, lorsque le candidat se sent prêt à entreprendre des analyses sous supervision, il peut faire acte de candidature auprès de l'Institut. L'expérience montre que généralement la période d'analyse personnelle préalable à l'admission à l'Institut est de quelques années. L'Institut s'attend à ce que les postulants détiennent un diplôme universitaire donnant accès au titre de psychothérapeute. En plus d'un intérêt certain pour les relations humaines et l'inconscient, les candidats doivent posséder une expérience clinique qui leur aura permis de se familiariser avec le transfert et le contre-transfert. Le candidat fera acte de candidature en remplissant un formulaire et en s'acquittant d'un droit pour les frais de secrétariat. Il rencontrera trois membres de l'Institut avec lesquels il s'entretiendra de son projet. Ceux-ci feront rapport à la Commission de l'enseignement qui après délibération en arrivera à une décision collégiale. En raison de la confidentialité, la Commission de l'enseignement ne communiquera que sa décision finale : acceptation, ajournement ou refus. La formation est réservée aux postulants agréés par la Commission de l'enseignement.
 

2. Analyses supervisées (cures contrôlées ou assistées)

L'admission à la pratique des analyses supervisées constitue l'étape essentielle où le candidat devient analyste en formation. Si l'analyse supervisée est un mode d'évaluation, elle est avant tout un mode de formation qui doit se poursuivre suffisamment pour rendre l'étudiant capable d'effectuer son travail d'analyste. L'analyste en formation entreprend un minimum de trois cures avec l'assistance pour chacune d'elles d'un membre de l'Institut qu'il choisit. En plus des supervisions individuelles, des supervisions collectives pourraient être établies.Les arrangements concernant l'horaire, le choix du patient et les honoraires sont faits par accord mutuel entre l'analyste en formation et le superviseur. Les patients en analyse avec les étudiants en supervision ne doivent pas être suivis dans le cadre du Régime d'assurance-maladie du Québec. Les honoraires versés par l'analyé sont conservés par l'analyste en formation. Il est souhaitable qu'au moins le début de la pratique des cures supervisées se fasse pendant que se poursuit l'analyse personnelle de l’analyste en formation. Il est recommandé de ne pas choisir des analysants qui soient tous du même sexe ou de même diagnostic. Il est recommandé que la fréquence des séances soit d'au moins trois fois par semaine. Il est souhaitable qu'un analyste en formation ait l'expérience des différentes étapes du processus analytique, sous supervision.

 

3. Séminaires

Les analystes en formation sont invités à participer pendant quelques années aux séminaires dispensés par les membres de l'Institut et de la Société psychanalytique de Montréal. Les séminaires sont les lieux d'une réflexion sur une praxis analytique qu'ils accompagnent. La liste des séminaires et leurs coordonnées sont fournies chaque année et peuvent être obtenues sur demande. Ces séminaires animés par un ou plusieurs analystes réunissent quelques analystes et des analystes en formation et se poursuivent pendant plusieurs années. Ils visent, autour de l'approfondissement d'un thème, à favoriser une réflexion et une élaboration sur la théorie et la technique dans le prolongement de l'analyse personnelle et en articulation avec le vécu clinique et la pratique analytique de chacun des participants. L'analyste en formation participe aux séminaires et aux réunions qu'il choisit. En fin de formation, il devra faire état d'une participation active à un nombre suffisant et diversifié d'entre eux. 
 

4. Étude de textes de Freud et d'auteurs psychanalytiques

À ces rencontres hebdomadaires d’étude des textes freudiens, obligatoires et  réparties sur quatre ans,  un ou plusieurs membres de l'Institut ou de la Société discutent avec les analystes en formation d'un texte de Freud ou d'autres textes psychanalytiques.
 

5. Rencontres et discussions sur la formation

Des rencontres sont prévues entre des membres de l'Institut et la Société et les analystes en formation pour discuter du programme de formation
 

6. Réunions de la Société psychanalytique de Montréal

Les analystes en formation sont invités à participer aux réunions scientifiques de la Société psychanalytique de Montréal.
 

7. Évaluation de la formation

L'analyste en formation est invité à faire périodiquement rapport des divers aspects de sa formation. La Commission de l'enseignement se réunit régulièrement pour étudier l'évolution de la formation de chacun. Elle communique ses recommandations par lettre. La Commission de l'enseignement se réserve le droit de mettre fin à la formation d'un étudiant, si elle en juge l'évolution insatisfaisante.
 

8. Terminaison de la formation

La formation de l'étudiant est terminée quand la Commission de l'enseignement juge qu'elle s'est poursuivie de façon satisfaisante. L'Institut en avise l'intéressé qui peut alors demander son admission à la Société en s'adressant au secrétaire de la Société canadienne de psychanalyse et en spécifiant la section à laquelle il souhaite appartenir en priorité.
 

9. Formation continue

Le programme de l'Institut reste ouvert aux personnes qui ont terminé leur formation et aux membres de la Société.
 
 
Frais de scolarité
Le montant des droits d'inscription au programme est fourni par le secrétariat. Ces frais sont répartis sur les quatre premières années de la formation et doivent être réglés au début de chaque trimestre sur réception de l'avis. Ces droits sont sujets à révisions périodiques.
 
Fondation de la société Canadienne
La fondation de la Société canadienne de psychanalyse peut faire quelques prêts sans intérêt pour aider certains étudiants à payer les frais de scolarité. La demande comportant un exposé de la situation financière sera adressée directement à la Fondation qui tiendra compte des besoins respectifs des étudiants canadiens et de ses propres disponibilités.