Société Psychanalytique de MontréalInstitut Psychanalytique de Montréal

Il n’y a pas au Québec de titre réservé pour les psychanalystes. Cependant l’Assemblée Nationale du Québec a récemment adopté le projet de loi 21 qui vise à encadrer la pratique de l’acte de psychothérapie et à réserver cet acte clinique aux professionnels possédant une formation adéquate. Les psychanalystes y sont assujettis comme tous les autres praticiens du domaine, la définition retenue de la psychothérapie englobant la pratique psychanalytique. Tous les psychanalystes de la SPM sont psychothérapeutes au sens de la Loi 21 et ont complété une formation supplémentaire, soit celle habilitant à la pratique de la psychanalyse.

Signalons qu’en ce qui concerne la reconnaissance psychanalytique en tant que telle, de leur formation et de leur pratique, les psychanalystes de la Société psychanalytique de Montréal (SPM) sont membres de l’Association psychanalytique internationale (API), association fondée en 1919 par Sigmund Freud et qui constitue le regroupement de psychanalystes le plus important au monde.

Les analystes en formation qui souhaitent devenir membres de la SPM s’obligent au respect de normes professionnelles et éthiques élevées. Ils peuvent être médecins psychiatres, psychologues, travailleurs sociaux ou diplômés universitaires issus des disciplines cliniques qui donnent accès au permis de psychothérapeute. À leur formation première, s’ajoute donc un cursus théorique et clinique qui s’échelonne sur plusieurs années au sein d’un institut reconnu par l’API. L’Institut psychanalytique de Montréal, associé à la SPM, dispense cet enseignement et s’assure qu’à la fin de celui-ci, les analystes rencontrent les plus hauts standards professionnels.